Histoire de la Grande Muraille de Chine

Histoire de la Grande Muraille de Chine

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, vous pouvez visiter le site ici, depuis 1987, la Grande Muraille de Chine constitue l’un des plus grands ouvrages de l’homme. C’est une construction millénaire longue de milliers de kilomètres qui accuse actuellement une certaine dégradation.

Histoire de la Grande Muraille de Chine

Avant sa véritable construction commencée sous la dynastie Qin, de l’an 221 à 206 av. J.-C., la Grande Muraille n’était que des fortifications de faible hauteur. A cette époque, la muraille fut construite par différents villages. Elle était principalement destinée à empêcher les troupeaux des tribus avoisinantes de se mélanger avec ceux de l’Empire Chinois afin d’éviter tout conflit. Sa construction se poursuivit et évolua à plusieurs reprises selon les besoins de l’époque. Les différents travaux effectués au fil des temps ont causé la mort de nombreux ouvriers (près de dix millions). Ils ont été enterrés dans les environs immédiats des ouvrages.

L’histoire de la Grande Muraille se divise en deux parties. La première partie concerne les fortifications érigées avant l’unification de la Chine (vers 221 av. J.-C.). En effet, les divers royaumes qui constituaient la Chine élevaient des murs de terre pour marquer leurs frontières. La deuxième partie concerne les murs érigés lors de l’unification de la dynastie Qin. L’empereur Qin Shi Huang commença à construire un grand mur de « dix mille lieues de long » à la frontière nord. Il réunit les différents tronçons de fortifications existants. Les travaux se poursuivirent jusque sous les Ming (1368-1644) pour en faire le plus gigantesque ouvrage de génie militaire du monde. La Grande Muraille de Chine dans sa forme actuelle ne fut achevée que sous la dynastie Qing, au XVIIIe siècle. Elle permit d’empêcher les armées mongoles et turques d’envahir la Chine.

Architecture de la Grande Muraille de Chine

La valeur architecturale de la Grande Muraille rivalise son importance historique et stratégique. C’est la plus longue construction humaine avec ses 6400 kilomètres environ. Elle part de la frontière de Corée jusqu’au désert de Gobi. La hauteur du mur varie entre 5 et 17 mètres et sa largeur entre 5 et 7 mètres environ. Les matières avec lesquelles a été construite la Grande Muraille varient suivant les ressources des régions traversées : en pierre, en terre ou en brique. La largeur du chemin de ronde, 5 mètres en moyenne, permettait aux cavaliers de manœuvrer aisément. Des bastions et des tours de guet sont érigés tout au long de la Grande Muraille. L’architecture des bastions hauts de 15 mètres varie suivant les provinces traversées. Les tours de guet sont espacées de 20 à 30 kilomètres et bâties sur des points élevés. Le mur dispose également de passes permettant le passage des populations.

Les passes comportent des doubles portes taillées dans de grandes poutres de bois. Des tours à trois ou quatre étages assuraient la surveillance des passes. En 1961, le Conseil des Affaires d’Etat de la Chine a classé les Passes Shanhaigua, Juyongguan et Jiayuguan comme monuments historiques de grande valeur. La Grande Muraille de Chine est aujourd’hui très impressionnante sur les milliers de kilomètres avoisinants de la capitale.

Dommage que cela force la situation de l’autre coté de la frontière.

histoire-grande-muraille-Chine

Les commentaires sont clos.